The One People’s Public Trust







Le One People’s Public Trust ou OPPT * est constitué d’un groupe d’avocats très compétents qui, dans le cadre du système judiciaire, a décidé quelques années en arrière, de se dresser contre le système afin de corriger les injustices, dont ils étaient témoins. Pour commencer leur investigation, ils décidèrent, de dénoncer les malversations faites par les banques avec l’argent public. Cet argent est employé par les banques à des fins privées et s’avère souvent en relations directes avec la majorité de tous les crimes : Crime contre l’humanité, contre la souveraineté du citoyen, crimes judiciaires et commerciaux, etc. et qui inclue sans limites, la violation de la paix, les outrages, la servitude involontaire, l’escroquerie, la coercition, l’utilisation de la force, le vol, le découragement, les actes et pratiques trompeuses, etc.

Ces courageux avocats ont décidé de renverser le système avec ses propres règles. Ils ont mené une série d’investigations très complexes où ils ont repris le Public Trust, crée dans le cadre de la constitution des Etats Unis. Ils ont inscrit tous les habitants de la planète et ont suivi une procédure judiciaire où les défenseurs sont tous les débiteurs et l’accusation, non seulement le système bancaire mais aussi toutes les multinationales abusant de ces mêmes citoyens...Une fois les dossiers constitués, ils leurs ont demandé de contester l’accusation, ce qu’ils n’ont pas fait, bien sûr.

La défense a donc entamé des poursuites allant jusqu’à la saisie complète et la clôture d’ entités légales du système dans leur totalité.

Parallèlement à cela, fut créée une structure de base d’un autre type de gouvernance appelé le CVAC (Centre de Valeur des Actifs du Créateur). Le CVAC est une structure légale très bien constituée.

Qu’est-ce donc que l’OPPT ? C’est une organisation légale constituée par nous tous, chaque individu de la planète. Y sont inclus les capitaux de la planète, c’est à dire tout ce qui a une valeur, aujourd’hui, principalement l’or et l’argent, et qui a été consigné en propriété par le Trust. Il est important de préciser que dans l’OPPT, c’est tout les individus de la planète qui sont concernés, personne n’est mis à l’écart, il n’y a pas de frontières, pas de gouvernements et pas de multinationales. L’OPPT est donc une organisation derrière laquelle tous les individus de la Planète se positionnent pour dénoncer les injustices commises à leur insu et dont le but principal est de récupérer les richesses volées afin qu’elles soient redistribuées de manière égale .

Note : CVAC= Creator’s Value Assests Centers

Valeur des Actifs du Créateur


* Comprendre "Le Trust Public du Peuple Uni "


Le site des fondateurs de OPPT est accessible par ce lien : http://www.peoplestrust1776.org/



lundi 11 mars 2013

OPPT SAISIT LEGALEMENT ...


One People’s Public Trust (OPPT) saisit légalement les avoirs des grandes entreprises, des Banques et des Gouvernements, pour abus d’esclavage et usage de systèmes monétaires privés.



http://wakeup-world.com/2013/02/18/all-corporations-banks-and-governments-lawfully-foreclosed-by-oppt/

17 février 2013
Par Andy Whiteley
Co-fondateur de Wake Up World

Beaucoup d’entre vous en ont entendu parler… beaucoup d’autres pas du tout. Annoncé publiquement le 25 décembre 2012, le système de « Multinationale Gouvernementale » a été saisi. Saisi en toute légalité… via l’un de ses propres mécanismes. Les « pouvoirs en place » sont maintenant les « pouvoirs du passé ». Toute dette a été effacée et les entreprises incluant, sans limite, les Multinationales Gouvernementales, et les Banques – ont été saisies.
Bien entendu, ils pourront continuer leur jeu en espérant que nous continuerons à jouer avec eux. Mais grâce à une série d’investigations menées par One People’s Public Trust (connu sous le nom de OPPT) dans le cadre du C.C.U. (Code de Commerce Uniforme), le choix est désormais de notre côté.
Un nouveau cadre légal pour une gouvernance sociale est maintenant en vigueur, un fait qui a été ratifié légalement par le cadre juridique contrôlé par son prédécesseur.
Automatiquement et pour ainsi dire… NOUS SOMMES LIBRES !!!
(Mettez-vous à l’aise - c’est un article long, mais c’en est un que vous ne pouvez rater !!!)

One People’s Public Trust
Le jugement des poursuites judiciaires menées par OPPT à la cour a entraîné beaucoup d’agitation. Et à juste titre ! Le potentiel pour le changement positif qu’il a généré est d’une IMPORTANCE CAPITALE !

Mais avant d’en arriver aux conséquences, j’aimerais vous présenter « les faits » et « comment cela s’est passé ».

La multinationale Gouvernementale sous contrôle et les principaux médias sous contrôle, refusent d’annoncer leur propre disparition – pour une raison évidente. Ainsi, en tant que citoyens planétaires informés, je crois que notre rôle est de comprendre ce qui est arrivé, de comprendre comment, afin d’informer les autres … et finalement pour initier le mécanisme de changement mondial que nous attendons tous.
Mais tout d’abord, un tour d’horizon de la réalité.
Avant de poursuivre, permettez-moi de formuler quelques faits marquants.
1) Les Gouvernements étaient des multinationales. Le phénomène de la multinationale Gouvernementale n’est pas seulement démontré par le fait que les « Gouvernements » se comportent comme des Bénéficiaires (non comme des Administrateurs) du Gouvernement supposé en place, mais de nombreux documents, apportant la preuve, le démontrent aussi ! Les Etats-Unis, le Canada, l’Australie, Le Royaume Uni, la France, l’Italie, le Japon, l’Afrique du Sud… et la liste est longue… sont tous des multinationales basées aux Etats-Unis, et enregistrées en tant que telles auprès de la Commission des Opérations de Bourse des Etats-Unis… (S.E.C) et agissent de la sorte à nos dépens. « Ce Système » est oligarchique par nature, dans la mesure où il est destiné seulement à offrir le profit « à quelques-uns », alors que nous autres travaillons pour l’alimenter.

2) Les individus étaient des entreprises privées : A la naissance, un acte de naissance est signé par vos parents, qui est utilisé ensuite par la Multinationale Gouvernementale pour alimenter un Trust en votre nom. Ce Trust permet de cautionner votre fond de garantie, et « un compte en fond de garantie » est créé et financé sous votre propre nom. Vous êtes le bénéficiaire de ce Trust… mais personne ne vous signifie qu’il existe. Si vous ne faites pas un acte testamentaire à l’âge de 7 ans, la Multinationale Gouvernementale vous considère comme décédé – selon la loi maritime – et vous êtes officiellement considéré « comme disparu en mer » par le système. Sérieusement. C’est alors que la Multinationale Gouvernementale assure ensuite le contrôle financier de vos avoirs, en toute connaissance de cause. Elle sait que la plupart d’entre nous vivons de fait au-delà de l’âge de 7 ans, et continue à nous considérer comme des esclaves vivants. Les fonds de garanties générés par la monétisation de votre vie – vous utilisant comme cautionnement – vous sont prêtés lorsque vous avez recours aux prêts bancaires, prêts immobiliers, etc. Vous êtes alors forcé de travailler pour rembourser ces prêts en plus des intérêts – au système sur votre fond de garantie. Légalement, vous n’avez aucun droit sur ce fond, parce que vous êtes considéré comme « décédé » à l’âge de 7 ans. Vous perdez.

3) Les grands médias sont l’instrument dont se servent les Multinationales Gouvernementales pour mener la propagande directement chez vous. Ils sont utilisés pour manipuler les perceptions du public sur les actions et inactions de la Multinationale Gouvernementale, dans le but de renforcer les normes sociales, de les délimiter, de dicter des comportements sociaux et vous vendre des futilités en créant un « besoin » et un produit qui le satisfait. Ceci n’est pas limité aux seuls grands médias. La psychologie du « vieux » paradigme est également renforcée par les institutions telles que l’éducation nationale et la religion.
Les multinationales, les gouvernements et les grands groupes médiatiques racontent tous les mêmes mensonges. Ils font tous partie de la même bête.

4) En conséquence, la structure du monde économique était un mécanisme d’esclavage de masse. L’esclavage est un système dans lequel les gens sont traités comme une propriété, et forcés de travailler. Les esclaves sont détenus contre leur gré, depuis le temps de leur capture, l’achat ou la naissance, et privés de leur droit de partir, ou de refuser de travailler.

Est-ce que cela vous rappelle quelque chose ?

Vous êtes né dans « le système » sans que l’on vous dise comment il fonctionne. Vous avez été élevé et l’on vous a appris à contribuer au système. Vous devez travailler des heures exhaustives dans le système, et vous devez payer des taxes au système privé. Vous devez adhérer aux règles du système – qui relèvent pour la plupart de la propriété et de la possession – sinon vous serez puni par le système. L’architecture du système délivre délibérément l’abondance à une minorité « triée sur le volet », et de nombreux autres auront faim. Mais si vous n’aimez pas ça, vous ne pouvez pas quitter le système. Le système « possède » tout, tout le monde et partout.

Jusqu’à maintenant, vous n’aviez qu’une option : coopérer. C’est comme vivre dans un casino sans porte de sortie, et la maison mère gagne toujours.

Quand nos Gouvernements sont-ils devenus des sociétés ?

Tout a commencé avec l’introduction du système bancaire dénommé, la Réserve Fédérale. Lorsque le décret de la Réserve Fédérale fut voté par le congrès aux Etats Unis en 1913, le Député Charles Lindbergh a prévenu le Congrès Américain dans un registre du Congrès daté du 22 décembre 1913 (vol. 51), qu’en instituant le système privé de la Réserve Fédérale, la conséquence inévitable serait qu’en utilisant le pouvoir de créer la monnaie, permettrait de provoquer l’inflation et la déflation de l’économie, et les grandes entreprises prendraient le contrôle.

Selon les termes du député Lindbergh : “A partir de maintenant, les dépressions seront créées scientifiquement”.

Et elles le sont. En 1929, les « pouvoirs du passé » ont délibérément fait chuter la bourse. Comment ? Les fluctuations des titres de la bourse sont causées par l’émotion. Avant le crash de 1929, on a créé une euphorie qui a généré une période d’inflation. Les pouvoirs aux commandes ont vendu leurs titres à prix élevé, puis créé la panique sur la baisse dans le marché. Lorsque les cours se sont effondrés, ils ont racheté leurs titres pour une bouchée de pain – et éliminé la concurrence aux abois du même coup.

En bref, la Grande Dépression de 1929 a été générée artificiellement afin que les grandes entreprises qui contrôlaient la bourse puissent en profiter pour prêter aux gouvernements l’argent nécessaire pour sortir de l’effondrement qu’elles avaient provoqué. Les nations souveraines ont finalement été forcées de signer des emprunts qui, par leur nature même, ne pourraient jamais être remboursés. Et comme les dettes souveraines ne cessaient de s’accroître, le paradigme de « l’esclavage par l’endettement » a été formalisé … et les grandes entreprises ont pris le contrôle.

De nos jours, les multinationales Gouvernementales continuent de feindre d’être les vrais gouvernements. Le Système des Banques centrales (qui domine actuellement les économies occidentales) continue d’alterner les périodes de ‘boom des marchés’ et de ‘dépression des marchés’ en restreignant ou relâchant stratégiquement l’émission de monnaie et de crédit. L’actuelle Crise Financière Mondiale en est un parfait exemple. Et en même temps, les grands médias jouent leurs rôles en manipulant les humeurs de la bourse sur les marchés et en facilitant les contre-vérités politiques.

Mais la campagne judiciaire complexe entreprise par l’OPPT a mené à la saisie des avoirs et propriétés du système des grandes multinationales. Toutes les sociétés privées, y compris les systèmes gouvernementaux et bancaires, ont été saisies de leurs avoirs en utilisant leurs propres mécanismes de législation/réglementation commerciale. En langage juridique, cela signifie la fin pour les anciens Trust du vieux système et le début pour les nouveaux !


Alors est-ce le « renversement du Gouvernement » ?

Non – c’est le renversement des grandes multinationales qui se sont comportées comme des gouvernements. Si vous comprenez que les « Gouvernements » sont en fait des entreprises privées qui ont, par ruse, altéré les constitutions des nations souveraines, leur acte de décès était un fait programmé à venir.

La fraude du gouvernement est réelle. Et finalement – par leur incapacité à réfuter les accusations basées sur le CCU (le Code de Commerce Uniforme) – l’imbrication des multinationales gouvernementales dans son ensemble se trouve coupable de fraude, de trahison et d’esclavage. En vertu du droit international, l’OPPT a le droit d’exiger la réparation par dédommagement de ces crimes. Celles-ci ont choisi la saisie de leurs avoirs et la cessation de leurs activités de grandes entreprises, banques et gouvernements en tant que responsables ainsi que la confiscation de leurs titres et avoirs des infrastructures légales – y compris l’or et l’argent détenus comme garanties par le système financier – pour les transférer entre les mains de l’OPPT.

N’y pensez pas en termes de renversement, mais comme la saisie de biens usurpés. Les poursuites en justice de l’OPPT récupèrent ce qui nous appartient en tant qu’êtres souverains sur cette planète. La loi Universelle, la Common Law et le C.C.U. sont maintenant la loi applicable sur cette planète.
(Je décrirai plus tard en détail les mécanismes mis en place par l’OPPT pour remplacer les fonctions de gouvernance).

CCU: La bible du commerce

Le C.C.U est la “bible” du commerce; il décrit précisément la manière selon laquelle le commerce international est régi. En fait, l’ensemble du système commercial gravite autour du C.C.U. Si le prêt immobilier de votre logement est saisi, via une hypothèque, ou que vous êtes dépossédé de votre voiture, la banque utilise le mécanisme parallèle du C.C.U pour agir.

Mais la législation du C.C.U. n’est pas enseignée dans les facultés de droit. Elle reste le domaine des grandes entreprises privées et de leurs dirigeants, qui forment leurs employés en contentieux du C.C.U. – gardant ainsi la connaissance de cet instrument « en interne ». Mais un des administrateurs d’OPPT a été amené professionnellement à utiliser la législation du C.C.U durant un certain temps, et comprend en profondeur comment les « pouvoirs du passé » manipulaient le C.C.U pour contrôler le système financier américain au plus haut niveau.

Experte en C.C.U, mère et fondatrice de l’OPPT, Heather-Ann Tucci-Jarraf a utilisé la saisie de sa propre maison comme cas d’école. Elle a attaqué la procédure de saisie immobilière à travers le mécanisme C.C.U et, ce faisant, a découvert – pour employer des termes simples – que la justice américaine est toujours en faveur des multinationales.

Ce qui n’est pas étonnant, vu que 99% des lois se rapportent à la propriété privée… ou au commerce.

En avançant prudemment, l’OPPT arriva à la conclusion que les entreprises privées opérant sous le couvert des gouvernements souverains et des systèmes financiers se rendaient coupables de trahison envers les habitants de cette planète en l’absence de toute information connue, volonté et consentement express de leur part. Le rapport final de cette investigation se trouve ici .

Et en l’espèce, … pour saisir le « système », les administrateurs du Trust OPPT ont tendu un piège en utilisant la structure légale qui leur était fournie PAR le « système » lui-même.
Comment les administrateurs OPPT sont-ils arrivés à la saisie ?

L’OPPT est géré par des administrateurs Caleb Skinner, Hollis Randall Hillner et Heather Ann Tucci-Jarraf. L’OPPT a été créé lorsque les administrateurs se sont associés – et ce faisant ont renoué – avec le Trust intégré dans les termes de la Constitution originale des Etats-Unis de 1776, laquelle constitution, fut abandonnée lorsque le gouvernement des Etats-Unis fut transformé en Multinationale Gouvernementale en 1933.

L’OPPT a ensuite associé chaque individu de la planète à cette structure de Trust en tant que bénéficiaires de ses titres et propriétés, et l’a désigné « le Peuple Unique, Créé par le Créateur ». Ce faisant, les administrateurs créaient un Trust, dans le cadre légal qui a des droits supérieurs à quelconque partie – le Trust entre le Créateur et les «Êtres existants » de la Terre. Les « Êtres existants » sur Terre sont les bénéficiaires du Créateur en tant que garants des manifestations du Créateur sur Terre. Juridiquement parlant, il ne peut y avoir de proclamation supérieure à celle du One People’s Public Trust … exceptée celle émise par le Créateur lui-même.

Les ressources de notre planète – spécifiées dans les actes du C.C.U. comme étant l’or et l’argent mondial – ne peuvent de ce fait être détenues, vendues contre rémunération, comptées sous forme de ‘salaire’ pour nous rendre esclaves, ou être épargnées afin de créer de la pauvreté ou déposséder. Sous l’OPPT, nous sommes tous actionnaires de titres. Les ressources de notre planète nous appartiennent dorénavant à chacun à parts égales. C’est notre droit de naissance. Maintenant c’est la loi.
Entre 2011 et 2012, les administrateurs ont déposé une série d’investigations complexes au C.C.U. au nom de ses bénéficiaires. Les détails de ces investigations de l’OPPT au C.C.U. peuvent être consultés sur leur site : http://peoplesstrust1776.org. Attention : c’est une lecture juridique dense destinée à un enregistrement et une divulgation légale officielle. Ce n’est pas destiné à la communication de poursuites de l’OPPT contre des tiers ou leurs conséquences sur le public. Cependant les administrateurs travaillent directement avec la collectivité de ‘médias alternatifs’ pour être sûrs que le public reçoive une information précise, claire et adéquate.

Pour résumer ces documents :
En l’espèce, les grandes entreprises multinationales, les gouvernements et les banques ne font qu’un, « Une Commission d’enquête et une instruction » ont été déposées à l’encontre « du débiteur », une entité juridique créée via le mécanisme C.C.U. régit par le Code d’Enregistrement des sociétés. Le dépôt de plainte stipule que le débiteur a « en toute connaissance de cause, volontairement et intentionnellement commis des actes de trahison » en « possédant, faisant fonctionner, aidant et encourageant des systèmes monétaires privés » et « en faisant fonctionner des systèmes d’esclavage envers … des citoyens sans les informer, contre leur volonté et leur consentement ».

Les dossiers de procédures de C.C.U. sont des données publiques, et suivent les mécanismes de procédures juridiques classiques. Si une entité légale fait l’objet d’une plainte, la personne morale (dans ce cas le « débiteur ») a le droit de la contester. Si celle-ci n’est pas en mesure d’en apporter la preuve contradictoire ou, n’est pas reçue dans un délai imparti, il en résulte un jugement par défaut, suivi par l’application du verdict. La conséquence est, la cessation immédiate d’activité de cette entité légale, dans le cas présent, au motif qu’elle a été incapable d’apporter la preuve contraire des charges de trahison démontrées par l’OPPT.

Le plus important ici, est que le jugement en culpabilité selon le C.C .U. a valeur légale immédiate s’il n’est pas démontré le contraire. Et dans ce cas, les administrateurs de l’OPPT se sont assurés qu’ils créaient une situation juridique dans laquelle les individus et toute entité légale dénommée le « débiteur » n’avaient aucune capacité de démontrer le contraire. Comment ont-ils réussi ? Toutes les charges déclarées d’esclavage et de fraudes sont vraies.

Bien sûr, aucune preuve tangible de leur innocence n’a été démontrée.
Le « débiteur » est de ce fait coupable de trahison.
En dédommagement, les grandes entreprises sont saisies de leurs avoirs usurpés et confisqués,
La richesse de notre planète est réaffectée au Trust l’OPPT.

Toute dette des multinationales est effacée,
Le « système » est définitivement clos.

Les archives publiques le prouvent,
Les dépôts et déclarations enregistrés au C.C.U. font office de Loi Internationale

Selon les clauses même du système, celui-ci n’existe plus.

Nous sommes libres !!

Cliquer ici pour lire le communiqué de presse de l’OPPT du 4 février 2013.

Alors que signifie tout cela ?


Légalement, personne ne peut se dresser comme autorité supérieure entre vous et votre relation avec le Créateur. En ayant ôté les mécanismes de contrôle de l’économie et du gouvernement privé, l’OPPT laisse les individus pleinement et, personnellement responsables pour eux-mêmes afin d’assurer les droits au libre-arbitre des autres. Il n’y a plus de chaîne de commandement hiérarchique. Plus de règles. Plus de multinationales derrière lesquelles se camoufler. Vous êtes – comme c’était l’intention du Créateur – un Être et un protecteur de notre planète et de ses habitants.

C’est un changement de paradigme MASSIF, qui prendra sans aucun doute du temps à se réaliser pleinement.

Les barrières systémiques qui ont inhibé notre libre-arbitre et nos choix ont maintenant été enlevées, ce qui remet en question la manière dont nous nous voyons et la manière dont nous faisons des choix dans nos propres vies. Nous vivons dorénavant – sur le papier du moins – dans un système d’auto-responsabilité. Les dépôts de dossiers de l’OPPT enregistrent ceci à perpétuité, et d’une manière telle que votre libre-arbitre ne peut plus vous être enlevé sans votre propre consentement.

Jusqu’ici, notre existence sous le système d’esclavage précédent a été une lutte constante ; une lutte pour équilibrer les engagements au travail et de la famille ; une lutte pour « joindre les deux bouts », pour « avoir les moyens » un endroit pour vivre décemment– un endroit pour exister.

Dans un monde d’ABONDANCE conçu par le Créateur pour subvenir à nos besoins, cette lutte n’avait de fait, rien d’un état naturel d’existence. C’était plutôt le résultat d’une guerre psychologique menée contre nous. Et cela fonctionnait ! Le système nous maintenait, nous humains, sous contrôle, nous faisait travailler comme de bons petits esclaves, et assurait que les profits continuent d’être encaissés pour les rares privilégiés au « pouvoir ».

Mais aujourd’hui, selon ses propres clauses et conditions, « le système » n’existe plus.
Beaucoup d’entre nous voyaient « le système » pour ce qu’il était. Beaucoup ne le voyaient pas. Beaucoup ne croyaient même pas que « le système » existait. Beaucoup le réaliseront bientôt.

Alors même, que la fin de l’ancien paradigme se confirme et devient apparent dans notre économie, un changement psychologique doit s’opérer à l’intérieur de chacun d’entre nous. Cela peut sembler insurmontable, mais nous, humains, avons déjà eu à gérer des changements de paradigme ; regardez le changement interne et psychologique qu’a dû opérer la race d’esclaves américains d’origine africaine lorsque le système de servitude involontaire a été aboli … Du peuple allemand lorsque le Mur de Berlin est tombé en 1989 … Des citoyens de l’ancienne Union Soviétique lors de sa dissolution en 1991 … Du peuple égyptien qui s’est débarrassé de son dictateur en 2011 … et du peuple islandais qui a emprisonné ses banquiers et politiciens corrompus et ainsi, réécrit sa constitution en 2012 …
Ce type de révolution psychologique n’est pas nouveau. Mais cela met en phase beaucoup de défis personnels.

C’est une époque pour être courageux, et pour être courageusement VOUS-MEME. En l’absence d’une structure de contrôle, nous devons tous prendre le contrôle de nos destins, et du destin de la planète. Nous devons apprendre à faire à nouveau des choix pour nous-mêmes, et commencer à créer le monde dans lequel NOUS voulons vivre.

Tout comme de nouveaux parents, nous devons accepter que la vie ne soit plus ce qu’elle a été … et en l’absence d’un « livre blanc » établissant des règles, nous nous fierons à nos instincts et apprendrons à coopérer selon de nouveaux moyens … ensemble.

Pourquoi ne puis-je pas voir le changement ?


Soyez patient ... vous le verrez. Mais d'abord, nous devons déterminer comment les poursuites de l’OPPT vont changer le paysage juridique et la justice, et comment cela se rapporte à nous.
Est-ce que l'ancien système des multinationales va se battre ? Bien sûr que oui ! Les Multinationales Gouvernementales sous contrôle continuent comme si rien n'avait changé. Et si vous continuez à accepter leur système d'esclavage à travers l’endettement, je suis sûre que les « pouvoirs passés » se feront un plaisir de continuer à vous asservir !
Mais ne vous y trompez pas: ils savent ce qui s'est passé. Ils savent qu'ils ont été saisis de leurs avoirs. Ils savent que ce jeu est terminé. C’est maintenant une Loi internationale.
Nous avons la liberté de ne pas coopérer avec l'ancien système de manière pacifique. Il est temps d'exercer cette liberté.
Si cela vous semble étrange que les gouvernements « visibles » opèrent encore déguisés comme tels, gardez à l'esprit que les gouvernements visibles sont des marionnettes des multinationales, et n'ont jamais vraiment été aux commandes. À ce stade, l’ancien système veut nous faire croire que « tout est comme d’habitude ». Ils se sont fortement appuyés sur le secret jusqu'à présent. Ils vont continuer à le prétendre jusqu’au bout. C'est juste leur façon d’exister.
Heather Ann Tucci-Jarraf du Trust OPPT a fait la déclaration suivante lors d'une interview récente à Radio Liberté, qui résume le plan pour répondre à ce sujet : "Pour ceux qui s'interrogent sur la réponse de l’OPPT au niveau des poursuites ou l’immobilisme de ces personnes de l’ancien système, nous pouvons clairement voir que ce sont les sorciers et des chiens enragés derrière le rideau, et je viens pour eux ... ils le savent. Dans l’amour absolu, en paix, avec gratitude et la grâce absolue ... Heather »

Gestion des litiges du "vieux système" contre vous.


Avec la dissolution du système d’endettement /d’esclavage, toute dette « fictive » mais réputée due par vous au système à également été éliminée. Pensez-y une minute !

Pour faciliter la transition en souplesse de l'ancien système et en sortir, vous aurez besoin de comprendre immédiatement la procédure que vous pouvez appliquer au « vieux » système, pour faire cesser celles actuellement menées contre vous.

Dans deux articles récents « Wake up World », nous avons discuté d'une méthode proposée par l’OPPT, afin de réaffirmer votre autorité sur le mécanisme des multinationales gouvernementales (lire la partie Part 1 & Part 2). Cette méthode trouve ses fondements sachant que :

- les gouvernements précédents étaient des sociétés multinationales privées,

- il incombe à toute personne qui prétend avoir l'autorité légale d’un gouvernement légitime, de le prouver.


Vous pouvez voir une étude de cas de cette méthode dans le documentaire de Scott Bartle : What the FUQ? Frequently Unanswered Questions of the “Australian Government”

D’une manière générale, le défi essentiel et le point crucial de cette demande se résumait ainsi :
"Vous avez émis une réclamation me concernant, et j’aimerais me conformer à votre demande ...Cependant, je voudrais vérifier si je suis bien en relation avec la personne morale ayant l’autorité légale. Veuillez s'il vous plaît, me démontrer que vous représentez bien le gouvernement de la nation lors de la constitution de ce pays. "
Dans ce cas, si l'entité légale, la multinationale gouvernementale (Corporate Government) ne réussit pas à démontrer sa légitimité, le contrôle de cette relation contractuelle pourrait être assurée par vous-même en introduisant vos propres clauses et conditions générales, selon lesquelles toutes les relations contractuelles entre les parties peuvent se poursuivre.
Selon l’OPPT la procédure de vérification de l'autorité légitime des agents d’une entreprise publique supposée (y compris celles qui prétendent représenter le gouvernement officiel) serait définie : "Je souhaiterais me conformer à votre demande du ... cependant selon la Loi du Code Commercial Uniforme il y a une clause qui n’est pas contestée et qui a saisi l'entité légale que vous prétendez représenter. Dorénavant, vous répondez sous votre responsabilité en nom propre. Veuillez en conséquence, retirer votre réclamation me concernant. Si vous poursuivez cette procédure de réclamation, les relations contractuelles à venir entre les parties s’effectueront à présent, selon les conditions suivantes ... "
Souvenez-vous que l'agent administratif ne représente plus une multinationale (corporate entity), une lettre recommandée simple doit lui être adressé personnellement y compris «les clauses et conditions générales » selon lesquelles vous accepterez des relations contractuelles à venir. Ceci les informe et leur permet à la fois, de se rétracter du litige illégal contre vous. Si l'agent établit d'autres contacts avec vous, il émet un contrat personnel entre vous, en indiquant l’acceptation des clauses du contrat que vous lui avez fourni.

Si un deuxième agent administratif de cette même multinationale vous contacte pour cette même réclamation, répétez le même mécanisme avec cette personne. Rappelez-vous, les multinationales gouvernementales n'existent plus. Vous ne traitez que des relations contractuelles qu’avec des individus en nom propre.
Des recommandations et dispositions détaillées sont disponibles pour créer votre propre lettre recommandée simple et présenter des Clauses et Conditions générales sur : www.oppt-in.com/documents. Le pouvoir est là, pour VOUS si besoin.

La compréhension du public au nouveau paradigme va prendre du temps à se manifester dans notre environnement. Jusqu'à ce que les conséquences des activités de OPPT soient largement reconnues et adoptées dans la collectivité, veuillez respectez ceux qui ne savent pas encore. A mesure que les gens vont se rendre compte du nouveau paradigme actuel, ils cesseront de fonctionner selon le vieux système. Mais si vous avez besoin d’adresser une lettre recommandée simple à un individu, dans l'intervalle, utilisez les informations que vous connaissez et profitez de l’opportunité pour l’informer. Les employés de base travaillant pour des sociétés multinationales de l’ancien système, les banques et les gouvernements sont comme vous et moi, ils étaient des esclaves du même système. Ils ne savent pas encore la vérité, c'est tout.

Dans le cas de litige en cours, il n'est pas recommandé d’envoyer une lettre recommandée simple avec les clauses et conditions générales à un agent de police (de l’ancien système) qui vous contrôle dans la rue. Encore une fois, ils sont comme le reste d'entre nous ... et sont susceptibles de vous arrêter et de vous poursuivre, si vous agissez de cette façon. Tant que le public n’a pas atteint le point critique de sensibilisation, je recommande de vous conformer à ce que veut l'officier ou l’agent, et ensuite lui envoyer une lettre recommandée simple par télécopie, e-mail, ou lettre à remettre en main propre. Et si cela se poursuit jusqu’au tribunal, avisez le magistrat ou similaire de la même manière, dans un délai suffisant avant la date prévue de comparution au tribunal. Je ne recommande pas de faire face au magistrat sur ces nouvelles conditions lors du jugement. Si vous agissez respectueusement en leur permettant de lire votre lettre recommandée préalablement à l’audience, vous obtiendrez une meilleure décision.

Rappelez-vous: Le mécanisme d’envoi de la lettre recommandée simple est un exercice d'apprentissage pour les individus qui en bénéficient, car c’est un moyen de régulariser une situation. La coopération entre les personnes est le point clé pour manifester le nouveau paradigme dans notre société. En effet, en l'absence de toute information par les principaux médias encore sous contrôle, concernant ce sujet, la sensibilisation du public à OPPT ne s’effectuera que dans le partage et le respect mutuel. Finalement, nous sommes « Un Peuple, créé par le Créateur ».

Quels sont les mécanismes fournis par l’OPPT ?


Avec la dissolution légale du système des multinationales Gouvernementales (Corporate Government) OPPT amène la dissolution de nombreuses règlementations et statuts qui avaient été créés selon ces cadres législatifs et administratifs. En tant que bénéficiaires de l’OPPT, le C.C.U., la Loi Universelle et la « Common Law » sont les seules règlements en vigueur.

La Loi Universelle est le principe fondamental régissant un code de conduite entre les individus. La Loi Universelle s’exprime ainsi : « tout choix impliquant le libre arbitre est permis, excepté s’il intervient directement sur le libre arbitre d’un individu ». Ceci est fondamental dans le cadre d’OPPT.
« La Common Law » se réfère aux coutumes et les précédents sur des litiges similaires à travers des décisions de justice des tribunaux au cours des millénaires. « La Common Law » fonctionne sur le principe selon lequel, il est injuste d’apprécier un litige différemment sur des faits similaires, à différentes occasions. Mais aussi sur le principe de « ne pas nuire, ni causer de perte ».
Pour faciliter notre transition vers le monde d’après l’OPPT, les administrateurs du trust ont créé un nouveau cadre juridique selon la Loi Universelle et la « Common Law » ce qui permettra de construire un nouveau monde et aussi le démantèlement de l'ancien système.

Toutes personnes, et particulièrement le personnel militaire dont les serments ont été annulés par la dissolution de la multinationale gouvernementale pour laquelle ils ont travaillé, peuvent « de leur plein gré et intentionnellement se porter volontaires » pour être associés à l’OPPT en tant que fonctionnaires ... afin de « protéger et servir le peuple du Créateur ".
Les fonctionnaires de l’état qui choisissent de se rallier à l’OPPT sont :
· Autorisés, sur ordre, à protéger et préserver toute vie et tout individu,
· Autorisés à mettre en détention ou garde à vue, tout individu, tout agent ou officier détenant, aidant, coopérant et soutenant des systèmes monétaires privés, des systèmes juridiques d’éviction par la force, et des systèmes d’esclavage en vigueur.
· Autorisés à réaffecter les actifs de tous les systèmes monétaires privés, par le suivi, le transfert, l'émission, la collecte, les systèmes d’éviction par la force.
· Autorisés à discrétion (Granted due authority of discretion) de faire usage de tous les moyens, par la force et à utiliser les stratégies pour servir.
A cet effet, pour les militaires volontaires, il leur sera fourni un cadre légal pour démissionner de l'armée contrôlée par la multinationale militaire, et demander le rattachement au Trust de l’OPPT, contribuant ainsi activement à la reprise des actifs de l'OPPT.
Et si j'en juge par la nature humaine, un nombre croissant de fonctionnaires et d’agents se fera un plaisir d'accepter ces nouvelles « consignes » !
Maintenant, l’exécution des ordres ne signifie pas que les fonctionnaires publics vont venir arrêter le premier huissier qui vous relance à propos de votre compte de carte de crédit. Il est de notre rôle en tant qu’Être du Créateur d’aider les gens de la base à comprendre ce changement, en les informant et en leur adressant une lettre recommandée simple. L’exécution des ordres concerne les actionnaires des Multinationales Gouvernementales qui ont été saisies (soit les 1 %).

CENTRES D’ASSISTANCE POUR SUIVRE l’OPPT


« Le service pour le bien commun » n'était manifestement pas une source de motivation pour les anciens actionnaires du « système ». Néanmoins, leurs grandes entreprises ont rempli certaines fonctions nécessaires de service public comme la police et les services de santé publique ... et ceci, dans l'espoir que nous n'aurions pas remarqué qu'ils étaient des grandes multinationales !
Alors quelles sont les dispositions de l’OPPT pour le service public ?
Des Centres de Valeur d’ Actifs du Créateur ou CVAC sont des mécanismes mis en place pour soutenir et servir l'humanité, les protecteurs de la Terre. Ils sont reliés à l'échelle planétaire, par un réseau de soutien, géré par des fonctionnaires publics qui agissent en toute responsabilité, et à tout moment. Ils fournissent un cadre simplifié de gouvernance et d’administration, couvrant 8 catégories de mécanismes fonctionnels :
· 1. Systèmes de Connaissances
· 2. Communication
· 3. Voyage
· 4. Transparence
· 5. Protection et maintien de la paix
· 6. Responsabilité
· 7. Trésorerie
· 8. Saisie des biens usurpés*
*Fonction de transition afin de récupérer les biens personnels saisis auprès du « Débiteur » c.f. les ressources, l'infrastructure, la richesse de l'Unique Peuple, et en conformité avec les clauses du Trust l'OPPT.
Chaque nation sur la planète a une branche CVAC (Centres de Valeur des Actifs du Créateur) qui lui est attribuée, à l'exception du Vatican. Chaque branche CVAC administrera et fonctionnera selon les modalités identiques de CVAC dans d'autres régions. Chaque être humain sur la planète sera pris en charge par un centre CVAC, et tous les êtres humains auront accès aux mêmes ressources du réseau. Chaque région administrative de CVAC sera dirigée par un conseil régional et dirigée par un économe, dont le rôle principal sera de coordonner et de faciliter le Trust OPPT à prendre des décisions et résoudre des problèmes dans chaque cas. La structure permet également à d'autres sous-structures CVAC d’être créés pour tenir compte de circonstances nouvelles ou d’initiatives, dans la mesure où leur fonction concerne le bien commun, de tous les individus et qu’il ne porte aucune atteinte aux droits de libre arbitre d'autrui.
Dans une interview à The CrowHouse , le 15 Février 2013, Heather Tucci-Jarraf de OPPT a décrit la structure CVAC comme « un statut, dans un lieu sûr et surveillé pour être et faire ce que vous souhaitez ... sans nuire à autrui ».

Nos possibilités sont littéralement sans limites !
Par définition, le système de CVAC est l'antithèse des outils corrompus de la multinationale privée que nous avions désignée sous le nom de « gouvernements ». La pleine responsabilité, les mesures de contrôle et la transparence sont les pierres angulaires du cadre CVAC. Celui-ci sera pour nous, la base simplifiant et uniformisant les lois pour tous, en s’assurant que les besoins de tous soient respectés. Celui-ci ne permet pas d'empiéter sur le libre arbitre d'une entité de quelque manière que ce soit, et « préserve, protège toutes les créations, et la valeur des actifs des centres ». Les économes et les membres du conseil seront nommés et désignés tous les 3 mois renouvelables dans leur poste, afin d’assurer que ces fonctionnaires publics demeurent pleinement responsables envers le Trust « OPPT à tout moment ».

Pour ces raisons, les CVAC sont le fondement d'un nouveau système de gouvernance. Le système nous sert tous, et non l'inverse. Et avec la prise de conscience et le soutien des gens (One People), la première tâche de l’OPPT sera de supprimer l’ancien système appelé « cabale ».

La documentation relative à la création et les modalités des CVAC est sur le site de :www.peoplestrust1776.org.
Des informations complémentaires seront publiées prochainement.

Aller de l'avant ensemble en étant
“Le Peuple Unique”


L’OPPT représente un changement de paradigme pour les masses qui fournira le mouvement énergétique structurel attendu depuis longtemps.

L’OPPT a ratifié notre liberté à perpétuité en tant qu'Êtres du Créateur. Il corrige les déséquilibres de la pauvreté, de l'inégalité non soutenables. Il fournit un fondement à travers lequel nous pouvons tous découvrir les merveilles et les ressources de notre planète. En supprimant la façade des entités corporatives et les protocoles ridicules qui protégeaient leurs auteurs, nous nous unirons à nouveau de manière énergétique les uns aux autres, comme des Êtres Humains à part entière, dans la confiance totale, en toute responsabilité, et en toute équité. Car nous sommes : LIBRES

Nous traversons une période de transformation phénoménale au niveau social, politique et spirituel.

Personnellement, je ressens cette transition comme si nous étions entre deux mondes. Le cadre systémique qui contrôlait nos vies depuis si longtemps a été supprimé, mais le changement ne s'est pas encore manifesté entièrement dans le monde physique qui nous entoure. Le mécanisme de réforme les précédentes grandes multinationales selon un mode de co-opérations mondiales, prendra sans doute du temps, mais nous avons déjà le pouvoir juridique d’opposer l'ancien système. Et pourtant, il n'a pas cessé de faire comme s’il était encore réel.

Nous avons tant de décisions à prendre aussi ! A présent, qu'est-ce que nous choisissons d'ETRE et de FAIRE dans le nouveau monde ? Quelles seront les opportunités que nous créerons dans le cadre des CVAC ? Et de façon réaliste, que ferons-nous avec ceux « des Pouvoirs du Passé" ?

Pour l'instant, il est du devoir de chaque Être humain de manifester la liberté de l’OPPT dans nos vies quotidiennes, et d'aider les autres à le comprendre, à l’intégrer et à le manifester dans leur vie aussi.

La liberté n'est pas libre. Elle vient par la responsabilité.


Le changement commence avec Vous.


Faites la bonne action maintenant.


Prenez vos responsabilités.


Informez le monde !


OPPT-EZ.
NOUS SOMMES LIBRES !



Liste des sites et blogs relatifs à OPPT
OPPT Trustee web site: http://www.peoplestrust1776.org/
UCC Filing Search site: https://gov.propertyinfo.com/DC-Washington/#
OPPT Web sites other people have created:


Regional OPPT Sites:
UNITED STATES
OPPT AUSTRALIA
OPPT CANADA
OPPT GERMANY
OPPT: GREECE
OPPT MALAYSIA


ATTENTION
Les sites suivants font appels à des donations financières
MAIS N’ONT RIEN A VOIR AVEC OPPT

OPPT ne demande pas de donation ni de sponsors, tous le travail réalisé par OPPT a été réalisé avec ses propres fonds.

http://peoplespublictrust.com/about

http://thepublictrust1776.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire